mercredi 4 novembre 2015

L'art de se gameler

Je ne suis pas Bridget Jones. Mais presque.

Le métro parisien en a été témoin ce matin même.

Les éléments coupables sont: 
  1. sol glissant (il pleut dehors, les parapluies gouttent)
  2. presque-nouvelles chaussures
  3. des yeux pas vraiment en face des trous (courte nuit)
  4. rattrapage du wagon du métro pour sortir au bon endroit ...


Bon je dois ajouter mon grand défaut: très mauvaise coordination.

Exemple: Je peux marcher en chaussures plates, sur un chemin lisse et me fouler la cheville.

Ne me demandez pas pourquoi cela me dépasse...

Du coup je voulais partager ce grand moment de solitude qu'est une gamelle (surtout quand la personne "victime" porte une robe et qu'elle a essayé de se coiffer un tant soit peu ce matin là => ECHEC TOTAL).

On repassera pour la sexyness.

Le pire est que j'ai une (petite) soeur taquine comme personne. Elle adore ricaner et pointer du doigt quand une personne tombe devant elle (fou rire assuré -_-).

Moi qui suis la parfaite représentante du "gamelé", cela m'a toujours tapé sur les nerfs forcément.

Ricaner sur quelqu'un qui tombe. Mais il n'a rien demandé!
(S'il avait fait plus attention, il ne serait pas tombé)

Du coup j'ai toujours droit, de mon entourage, à un : "Fais attention! Regarde où tu marches!".

[Le regarde où tu marches: fonctionne quand vous êtes surtout de l'autre côté de la méditerranée où les trous peuvent vous attaquer à tout moment, les trottoirs peuvent changer de forme sans prévenir, les poteaux attaquent sans pitié...] 

Le pire c'est que j'ai développé un autre talent, celui du: jecollectionnelesbleuspartoutenmetapantcontrelesmurs/lesobjets/lesmeubles.

La tristesse de mes jambes. Elles en pleureraient. Une amie m'a conseillé de l'arnica (désolée je te laisse dans ton anonymat je dirai rien de plus).

Je ne suis malheureusement pas la seule surdouée dans le domaine apparemment...


Voilà, c'était le post inutile de ma vie pas du tout glamour ni élégante.

Enfin, mon espoir réside dans les techniques que j'ai développées pour faire comme si de rien n'était.

Oui, l'essentiel est de savoir tomber: avec style et de se relever: avec panache.

Source: Instagram (@fashionfrique)



Vous penserez à ma soeur la prochaine fois où vous tomberez. C'est nul au début mais après on sourit et ça allège la petite honte de la chute...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire