mardi 12 janvier 2016

Déco-Mania

Le problème avec l'hiver c'est que je passe beaucoup trop de temps en intérieur.

Du coup je deviens la tarée de décoration intérieur. Entre le Elle Déco, Pinterest, Instagram et lieux inspirants.

Pour exorciser donc ces désirs de home sweet home, de cosyness et coolitude, je partage mes inspirations et mes nouvelles résolutions de décoration.

Les inspirations de living room sont faites:

  • de blanc (pour la luminosité)


  • de pastel (pour la douceur)

  • de parquet (pour la structure et la chaleur du bois)




  • de vintage (pour l'histoire et l'héritage)


vintage vogue cover: Helen Dryden, Couvertures De Magazines, Fashion Illustration, Vintage Magazine, Vogue Magazine, Art Deco, Vintage Vogue, Vogue Covers


Vogue, April 1919: Helen Dryden, Couvertures De Magazines, Couvertures Vogue, Illustration, Vogue Millésime, Vintage Magazine, Vogue Magazine, Art Déco


vintage vogue covers: Vintage Magazine, Couvertures De Magazines, Couvertures Vogue, Andre Edouard, August 1926, Illustration, Edouard Marty, Art Déco, Vintage Vogue



  • de doré ou de l'argenté (pour briller de mille feux!)

Photo by me


Une salle à manger colorée, des matières douces, de la grande et petite déco!

Mais que serait cela sans des petites bougies, des cadres de famille, des affiches colorées et des fleurs? Pas vraiment chaleureux, non?

D'où mes résolutions de novembre  de janvier :
  • acheter des fleurs plutôt que du Zara (hahhaaha la blague)
  • soigner les fleurs achetées (logique!)
  • maintenir un parfum doux dans chaque pièce (merci diptyqye ;) )
  • faire plus souvent la poussière (aka l'essuyer régulièrement...)
  • imprimer mes photos préférées
  • tout noter et grignoter moins de chocolat (mais ça n'a rien avoir avec la déco ça?!)
  • utiliser mes boites de Birchbox pour ranger le bordel (trop souvent à mon goût)
  • ...
  • ah et mettre de côté de quoi payer toutes ces folies 


Et vous ? Des inspirations de déco pour un chez soi idéal?

Source des photos: Pinterest bien sûr!

lundi 11 janvier 2016

Amour, Style et Vie

Non ce n'est pas le titre d'un soap venue du Mexique.
Mais celui du livre de Garance Doré, l'une des bloggueuses les plus inspiratrices que je connaisse.
Pour son côté Carrie Bradshaw (moderne) à la française bien sûr...

Je l'ai attendu longtemps (depuis l'annonce officielle à la pré-commande en début novembre et sa livraison début décembre). J'ai même hésité à l'ouvrir (enfin) de peur qu'il ne me déçoive... 

Mais finalement...




...Il m'a accompagné partout.

Si vous connaissez le blog et que vous l'appréciez, courez l'acheter vous allez tout retrouver.

Si non, le livre reprend de manière assez brillante les recettes gagnantes du blog: histoires personnelles, astuce de savoir vivre, humour (et auto-dérision), photos et illustrations réussies.

Et cela tombait bien avec les réflexions de fin d'année 2015.

Comment trouver le métier épanouissant? Comment s'accepter?... Proche des livres, à l'américaine, de développement personnel, l'auteur a suffisamment d'humour pour ne pas se prendre au sérieux.

2016, ah!!! L'horreur!

J'ai bien noté mes résolutions (merci Garance!) mais pas la peine de les publier (et de me ridiculiser).

Quoiqu'il en soit je vous souhaite une nouvelle année pleine d'Amour (romantisme quand tu nous tiens!), de Style quel qu'il soit, et de Vie (mangez, courez, respirez, et vivez chaque minute qui passe!).



Bonne année 2016, chers amis/ lecteurs :)

jeudi 3 décembre 2015

Working girl

Réussir dans sa vie professionnelle, un lietmotiv de beaucoup de femmes. Quand on leur en laisse la possibilité.

Enfin je dis ça... Mon cher papa a eu une phrase ce week-end qui nous a fait sauter au plafond ma soeur et moi.

"Une femme doit travailler certes, mais un petit boulot tranquille, elle doit se ménager..."

Drôle venant d'un père qui a toujours voulu faire de nous les meilleures en classe (haha surtout en mathématiques!).

Nous avons alors répondu d'une seule voix (ce qui est rare puisque ma soeur et moi avons autant de points communs que peuvent avoir un poisson et un oiseau) : "comment peux-tu dire ça! tu nous as toujours poussé à nous battre! c'est pour être de pauvres petites choses fragiles?". Pauvre papa, il a passé un mauvais quart d'heure. 

Les stéréotypes ont la vie dure, oui. Même chez les femmes elles-mêmes.

Ce week-end toujours, juste avant la phrase marquante de papa, ma chère maman me disait : "C'est dur d'être une femme sans homme ici."

J'ai toujours voulu croiser des femmes de pouvoir et observer comment elles gèrent leur réussite.

De l'autre côté de la méditerranée, les working girl, que j'ai rencontrées, sont jalouses de leur pouvoir, sont acharnées à prouver qu'elles valent le travail de dix hommes, culpabilisent de prendre un congé de maternité. Elles doivent surtout justifier pourquoi elles aiment leur travail (et leur pouvoir). "Zaama c'est pas la peine, son mari est haut placé, elle n'a pas besoin de travailler aussi tard". Elles sont aussi sans pitié. Si elles sont trop féminines, on dira qu'elles ont utilisé leur charme, si elles sont "laides" on dira qu'elles ont été pistonnés.

En France, celles pour qui j'ai eu l'occasion de travailler, sont plus apaisées. Elles sont toutes autant sans pitié. Normal on les aurait qualifié de "simples femmes". Elles sont connues pour fournir le plus à l'entreprise. Elles rusent pour être présentes aux rencontres entre "hommes". Coupez la parole à une femme de pouvoir et vous le regretterez.
Mais j'ai surtout vu des femmes qui ont choisi leur carrière. Elles aiment ce qu'elles font, la quarantaine passée. Elles assument de pas voir aussi souvent qu'elles le voudraient leurs enfants. Mais la vie est faite de choix.

Le point commun entre les deux rives de la méditerranée est que celles qui y arrivent, sont souvent crainte. Comme si le pouvoir rendait une femme comme la méchante sorcière.

Résultat de recherche d'images pour "sorcière la belle au bois dormant"
qui devient dragon...

Résultat de recherche d'images pour "sorcière la belle au bois dormant"


Je ne sais pas si je veux être une femme de pouvoir (dans le monde professionnel j'entends), mais pouvoir l'être est grisant. Mais il est clair pour moi depuis longtemps, qu'un "petit boulot pépère" est l'élément qui à coup sûr me tuerait à petits feux.

Mais c'est saisissant à quel point un homme, qui a réussi professionnellement, est de loin plus "sexy" qu'une femme qui a réussi tout autant...
Non quand une femme montre un tant soit peu de caractère et de poigne, au boulot, elle devient une dominatrice...

Résultat de recherche d'images pour "catwoman actrice"


Oui, les stéréotypes ont la vie dure (et c'est pas grâce à une stratégie de quotas que cela ira mieux!!!).

Enfin...moi quand j'étais petite je rêvais d'être une princesse. C'est une femme de pouvoir non? :)